IKIWABI

6 février 2017

N & B

Classé dans : Non classé — ikiwabi @ 4 h 33 min

Le clair et l’obscure, le jour et la nuit : le noir et le blanc.

Ces deux éléments me permettent de mieux comprendre les visages, les lieux, d’apprécier la matière d’un objet ou d’un végétal. Je distingue alors plus naturellement la beauté.

Par les couleurs, je ne vois qu’une sorte de maquillage artificiel.

Les photos de Cartier-Bresson, Robert Capa, Sebastiao Salgado, les croquis de Picasso, Manu Larcenet avec « Le sens de la vis », « Blast » et « Le rapport de Brodeck », Taiyou Matsumoto et son samourai bambou, le spectacle « Eclipse » de Bartabas, les Kanjis japonais et l’Enso, Coco Chanel et son incontournable petite robe noir ( avec la chanson de Juliette Fnac qui va bien ), les dalmatiens et les zèbres, felix le chat, les mots et dessins sur une feuille blanche, les jeux d’ombres… sont quelques images qui me viennent en tête parmi de nombreuses autres. 

Ainsi, entre la tristesse et la gaieté, le plein et le vide, la présence et l’abscence, vient le gris : l’équilibre.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

ॐ ] Libertà . Freiheit . Li... |
Eloisemonmirel |
Ozump |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Terre & bois
| Fightingmarcel2
| Tobereborn